1882-2012 : 130 ans aux côtés des sapeurs-pompiers !

A l'occasion de ses 130 années d'existence, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France vous invite à (re)découvrir les concepts et moments clés qui l'ont façonnée, et font d'elle aujourd'hui encore le socle toujours plus vivant pour tous les sapeurs-pompiers. Chaque jour de la semaine, un fait marquant de son histoire vous est proposé.

lundi 18 juin 2012

[ L'ASSOCIATION LA ROSALIE ]




« La Rosalie » est une appellation chargée de sympathie accordée à plusieurs appareils et engins dans la grande et la petite histoire de France. Les plus célèbres  porteurs de ce prénom ont été une voiture construite par Citroën et une échelle de sauvetage qui a compté dans l’Histoire de la lutte contre l’incendie.
La première échelle opérationnelle
Cette échelle est conçue et construite par Louis Gugumus, horloger installé à Nancy après la défaite française de 1870. Officier au corps de sapeurs-pompiers de Nancy, Louis Gugumus réalise en effet, à partir de 1888, une échelle aérienne coulissante dont le modèle le plus courant, notamment adopté par le Régiment de sapeurs-pompiers de Paris, atteint  19 mètres de hauteur. Bien plus pratique à manœuvrer que tous les autres appareils aériens de l’époque, cette échelle est considérée comme la première « grande échelle » à être véritablement utilisable au feu… Ce qui est évidemment un progrès considérable.
L’échelle est porté par un chariot sur lequel elle est articulée pour pouvoir être dressée ;  deux ressorts, mis en tension à l’abaissement  apportent une assistance appréciable lors de la manœuvre de dressement. L’échelle peut être munie d’un avant-train mais aussi portée par un camion, ce qui vaudra à nombre d’exemplaires de rester en service jusqu’après la Seconde guerre mondiale.

Une association au thème inédit
Lorsqu’au début de la décennie 1970, quelques passionnés prennent l’initiative de se regrouper, c’est tout naturellement que « La Rosalie » devient le nom de leur association.
Leur intérêt commun concerne tout ce riche « monde des sapeurs-pompiers » : l’histoire, les techniques, le matériel, les traditions, les hommes et leurs missions, mais aussi toutes les collections attachées au thème des sapeurs-pompiers, notamment l’imagerie, les livres, les pucelles, les modèles réduits, les véhicules mais aussi l’étude de l’organisation et les casernements…
Mise en place d’abord à Paris avec une forte implication de passionnés issus de la Brigade, La Rosalie  constitue rapidement un groupe d’amateurs dont la moitié d’entre eux ne sont pas sapeurs-pompiers.
La Rosalie prend dès avril 1978 la forme d’une association régie par la loi de 1901 et se donne pour objet « la promotion des recherches en matière d’histoire des sapeurs-pompiers et de leur matériel ».

Des recherches, des visites ensemble et un bulletin de liaison
Totalement inédites à l’époque, l’organisation de visites de casernes de Paris, centres de secours de province, services de sécurité d’aéroports dont Orly, Roissy, Lesquin et Poitiers, réserves de matériels de musées - lieux mythiques et difficilement accessibles en individuel - apportent  plaisir de découverte à ses membres tout en leur offrant convivialité et sources documentaires toutes nouvelles.
La crédibilité que génèrent tant la passion communicative que les travaux et publications historiques ou techniques de ses membres valent à La Rosalie d’être reconnue des sapeurs-pompiers, de la Direction de la sécurité Civile et de la FNSP.
Ce statut ouvre des possibilités qui conduisent La Rosalie à des « premières » qui ont marqué les participants : déplacement à Lyon pour la visite des matériels préservés pour le futur musée en 1981, première visite d’une UISC à Nogent-le-Rotrou en 1984, assemblées générales à la DSC et à Nainville, visites des musées de sapeurs-pompiers et de leurs réserves, découvertes des matériels et de l’histoire des SDIS dans la Marne, le Pas-de-Calais, la Meurthe & Moselle, visites de  Sides puis de   Camiva en 2010.
Dès le début, La Rosalie édite un bulletin de liaison ; lien entre adhérents éloignés, ces 91  bulletins parus se sont distingués par des études de qualité et d’intérêt reconnus : les fourgons de grande puissance de Paris, les véhicules PC, les châssis articulés, les camions-grues, les engins de Lot & Garonne, la plate-forme pétrochimique de Lavéra…  L’histoire des casques des SP français et celle des camions Citroën de lutte contre l’incendie ont fait l’objet de n° spéciaux du bulletin, l’édition de celle des camions Berliet a été confiée au magazine Charge Utile (HS n°56).

Continuer à privilégier les rencontres, l’histoire et les recherches
Le sorties les plus récentes ont rassemblé les « rosaliens » à Orléans, Boulogne, Paris…
L’Association compte actuellement plus de 150 membres.
Pour la rentrée, un journée consacrée à la présentation de films et videos – avec des séquences des années 50 et 60 et aussi des documentaires promotionnels des constructeurs  – sur le thème des sapeurs-pompiers et de leur matériel est en cours d’organisation et se déroulera dans le cadre du SDIS 77.

Association La Rosalie
89, rue de Juvisy
91 200 Athis-Mons
Président : Didier Thiébaut

Aucun commentaire:

Publier un commentaire